07 novembre 2007

Pensée du jour 7 de novembre

Le seul devoir que pourrait avoir l'homme est de tirer des leçons de ses déboires afin de se tirer vers le haut.
Ainsi plus il s'étire plus il comprend que tout le reste n'est que distraction. Et, peut-être qu'il se dit "le bonheur n'est que distraction. Il suffisait d'accepter qu'il soit si frêle, si évanescent et surtout si discret, pour s'apercevoir qu'il était là depuis le tout début". Voilà peut-être ce que pourrait dire l'homme au soir de sa vie, à l'échance d'un long enseignement. Il pourrait ce dire ceci mais pourrait-il y ajouter qu'il n'a aucun regret juste avant de s'échapper de sa vie de déboires ?

Posté par drineclub à 19:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Pensée du jour 7 de novembre

    mouais...

    Aussi eut il fallu que ces déboires fussent source de rédemption ou de compréhension...
    je prefere de loin l'homme qui va mourrir jeune en ne regrettant rien, que le vieillard qui se retourne sur sa vie et n'y trouve que regrets et remords...( c'est une phrase d'un vieil ami a moi...)
    Des regrets, je pense qu'on en a tous, bien cachés dans un coin de notre cortex... Mais il n'empeche qu'ils nous permettent aussi d'avancer pour ne plus leur donner de chance d'apparaitre de nouveua et essayer enfin d'atteindre l'inaccessible espoir, celui d'une vie complete, entière, meme courte, mais remplie...
    bizzz ma belle

    Posté par K.., 08 novembre 2007 à 14:20 | | Répondre
Nouveau commentaire