01 décembre 2007

le filet de cabillaud

Elle voulait manger un vrai poisson, un qu'elle aurait vu frétiller, au bout d'un hameçon, avant de le mettre au menu de son repas du soir. Elle étouffait sous le poids d'un manque, un truc insidieux qui commençait à lui ronger la tête.

Sous le poids de cette absence, elle n'avait pas tardé à suffoquer quand très exactement elle de demanda :

"que me manque t'il ? j'ai perdu quelque chose ? Non, je l'ai égaré, mais où ? mais quoi ? Ah, oui ! l'authentisme. Putain, il es bien caché, celui là. Il me manque l'essentiel ! oui,  c'est ça, depuis si longtemps j'ignorais où se cache l'essentiel."

Elle avait perdu le sens, sinon le bon sens, ce qui ne faciliterait pas ses recherches. Enfin, il fallait bien qu'elle retrouve le sens d'un filet de cabillaud dans son assiette.

Posté par drineclub à 20:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur le filet de cabillaud

    le sens de la vie .?

    le sens du fil ?
    le sens du monde,
    peut etre mais le sens du filet de cabillaud, j'ai un doute, il faudrait peut etre que je me retrouve face a face avec un de ces etranges poissons !
    Mais cequi me decoit, c'est que tu ne nous parles pas de pott au feu ! !
    allez, sur ces impressions culinaires, je m'en vais faire mon devoir de bloggueur peu productif, mais incroyablement selectif ! ! !
    bizzzzzzzz

    Posté par k..., 03 décembre 2007 à 12:49 | | Répondre
Nouveau commentaire